Storm

Collage sous Verre Acrylique Transparent 3 mm
Dibond 3mm
Barres d'accrochage Haut et bas
100cm X 76cm
Tirages limités à 12 exemplaires, signés par l'artiste
791,67 €
QTÉ

  • Garanties sécurité (retour en cas de problème) Garanties sécurité (retour en cas de problème)
  • Politique de livraison (livraison sous 2 à 3 semaines) Politique de livraison (livraison sous 2 à 3 semaines)
  • Expédition Chronopost Expédition Chronopost
Collage sous Verre Acrylique Transparent 3 mm 
Dibond 3mm
Barres d'accrochage Haut et bas
100cm X 76cm
Tirages limités à 12 exemplaires, signés par l'artiste
storm
12 exemplaires
Izabela Sawicka
Née en 1978
Voir la galerie

Izabela Sawicka est  née  en  1978  dans une petite ville  en Pologne .
Photographe professionnelle, elle vit et travaille  aujourd’hui à Paris 
Izabela se révèle très tôt par des penchant créatifs . Elle quitte sa ville natale à 15 ans pour étudier  la peinture et  le dessin , puis la scénographie et la communication visuelle à l'école des Beaux Arts. 
Cherchant à poursuivre son rêve de vivre dans une capitale d'art , approfondir  ses horizons , connaissances et en perfectionnant sa technique, Izabela arrive à Paris en 2003 où elle entre à l’école des Métiers de l’image et du Design .
De ces cours, jonglant entre concepts et plasticité, elle conserve et exploite une singularité touche-à-tout, essayiste, offrant des dimensions picturales, théâtrales, graphiques et sculpturales à ses photographies. 
Entre source unique et lumière diffuse, des couleurs saturées au clair-obscur densifié, elle se pose comme illusionniste de la mise en scène au gré de son imaginaire. Mettant toujours l’humain au centre de ses décors et au cœur de sa narration, elle recréé l’espace comme un peintre réinventerait la composition de sa toile, habillant ses personnages d’une élégance romantique , dramatique et souvent avec une touche érotique . La photographe déploie ainsi, au filtre pastel et acidulé de sa palette graphique, sous une naïveté démesurée, un univers féerique à la lisière de notre propre nostalgie enfantine et du voile kitsch esthète, essentiel besoin afin d'oublier le drame de la condition humaine. 
Depuis 2010, Izabela présente régulièrement ses œuvres lors d'expositions aussi bien individuelles que collectives, en France et à l’étranger, dans des projets libres comme engagés.